À propos de

Le passé

Au mois de mars 2020, la pandémie de COVID-19 a poussé les programmes d’études en génie à rapidement passer à l’enseignement à distance, et ce en plein milieu du trimestre d’hiver, ce qui s’avéra un défi intimidant. Du soutien a été donné aux instructeurs dans le but de les aider à compléter leurs cours de la manière leur convenant le mieux, étant donné que non seulement les étudiants, mais aussi les membres de la Faculté faisaient face à d’importants changements. Ils ont dû entamer un processus inattendu de relocalisation et s’adapter aux bouleversements apportés à leurs habitudes de vie par les mesures nationales de confinement.

Il nous est rapidement apparu évident que, pour aller de l’avant, il serait nécessaire d’envisager une multitude de différents scénarios d’enseignement à distance en utilisant des approches respectant les critères établis par le Bureau d’agrément (Bureau canadien d’agrément des programmes de génie). Le temps de préparation à notre disposition pour relever ce défi s’étalait de quelques mois, dans le cas de ceux se préparant à la session d’automne, à pratiquement nul dans le cas de ceux ayant un régime coopératif s’étendant sur toute l’année et offrant des trimestres d’été.

Une initiative nationale de collaboration visant à offrir du soutien et des ressources à toutes les facultés de génie au Canada était alors absolument essentielle. En réponse à ce besoin, Doyennes et Doyens d’Ingénierie du Canada (DDIC) a fait appel a certaines initiatives d’éducation en génie dont :

  • Canadian Engineering Education Association – Association Canadienne de l’Éducation en Génie (CEEA-ACEG), 
  • Engineering Graduate Attributes Development Project (EGAD), 
  • Canadian Engineering Education Challenge (CEEC), 
  • Laboratoire d’Innovation en Ingénierie (LII), 
  • Institute for Engineering Teaching (IET), 
  • Institute for Engineering Education Research (IEER) 

En collaborant avec des ingénieurs de partout au Canada, ces initiatives ont créé un nouveau hub appelé CIEL (Collaboration pour l’Ingénierie Enseignée en Ligne).

Le présent

Le but de CIEL ne consiste pas seulement à offrir une forme de soutien en temps de crise, mais consiste aussi à explorer des communautés émergentes pour assurer le progrès de l’éducation en génie. Le lancement du projet s’est fait en réalisant un sondage à l’échelle nationale visant à cerner les besoins d’ordre prioritaire de la communauté et à remplir un répertoire d’éducateurs appartenant à cette communauté. Les résultats du sondage sont utilisés pour prioriser le développement de ressources et de supports qui sont diffusés aussitôt qu’ils sont prêts.

Ce hub donne accès à tous les supports CIEL et permet le développement de ressources en fonction des données obtenues, entre autres, dans :

  • les Forums de Discussion
  • le Répertoire
  • les Groupes de Travail
  • les événements
  • les Ressources de Contenu de Cours

Le futur

CIEL s’inscrit dans le système d’Éducation en Ingénierie du Canada. Alors que l’équipe CIEL continue de travailler sur le développement des groupes de travail, des ressources et des relations entre instructeurs canadiens, de nombreux principes guident notre approche, qui :

  • Est basée sur les résultats de recherche issus de la littérature scientifique pertinente dans le domaine de la gestion des changements dans l’éducation supérieure,
  • Est liée à des objectifs à plus long terme afin d’assurer une utilité et une pertinence au-delà des circonstances actuelles de pandémie
  • Est urgente et agile, vues les contraintes temporelles nous poussant à agir rapidement, mais à changer d’approche et à essayer de nouvelles choses si cela  s’avère nécessaire
  • Considère l’ensemble du système pour prendre en compte la complexité et les différents aspects du système d’Éducation d’Ingénierie du Canada
  • Est collaborative : nous faisons affaire avec ceux qui sont désireux de participer et les résultats de cette collaboration sont accessibles à tous les éducateurs d’ingénierie au Canada

Cette approche aux multiples facettes nous aidera à nous assurer que les efforts du projet restent robustes et cohérents pendant que nous continuons à aller de l’avant.

Pour bien communiquer les buts, les ressources et les activités du projet, un Modèle Logique a été mis sur pieds. Le document Project Framing and Logic Model présente une vue d’ensemble des résultats à court, moyen et long termes pour le projet CIEL. Bien entendu, dans un environnement dynamique et en changement constant, l’orientation du projet évoluera aussi. Vous pouvez voir la version la plus récente du document Project Framing and Logic Model ici.